coopérative de femmesLa coopérative de femme et son importance !

Soèbio est persuadés que le futur de l’Afrique se tient entre les mains des femmes. C’est pour cette raison que nous privilégions nos actions auprès des femmes regrouper en coopérative, dans le cadre d’une démarche collective.

La coopérative ont pour vocation d’aider les femmes et les jeunes mais également de participer au développement d’activités génératrices de revenus.

Il est important de souligner qu’en dépit de leur forte implication dans la transformation des produits agricoles locaux, les femmes, travaillant individuellement ou regroupées en associations, restent cependant soumises à de nombreuses contraintes qui empêchent leur développement.

La situation d’une coopérative type au Mali

Au Mali, les femmes transformatrices évoluent dans un contexte difficile pour plusieurs raisons :

  • comme dans de nombreux pays, les femmes maliennes sont souvent marginalisées et défavorisées, bien qu’elles représentant 52% de la population,
  • peu d’entre elles sont alphabétisées,
  • elles manquent de moyens financiers et d’équipements adaptées.

Les marchés maliens sont inondés par tous types de produits importés (lait en poudre, boîtes de conserve, tomate concentrés, pâtes, confiture, etc. La transformation des produits locaux est une affaire de femmes, c’est également un enjeu majeur du développement agricole et économique.

Soèbio, a pour ambition de renforcer les capacités des femmes transformatrices, afin qu’elles puissent obtenir des avantages supplémentaires en améliorant la qualité et la diversification de leurs produits.

Coopérative, un gage de développement des villages par les femmes

Les femmes sont actrices du développement de leur pays en favorisant les activités économiques dans les filières agricoles, artisanales ou agroalimentaires.

La vie associative, la formation en gestion et l’accès aux nouvelles technologies ont permis aux femmes d’augmenter leurs bénéfices. Ayant une forte structure organisationnelle qui leur permet également de participer activement au développement local de leur communauté et de défendre leurs propres intérêts.

En plus de valoriser les produits locaux et de créer des emplois, la création d’une coopérative joue un rôle important dans leurs villages.

En effet, bien souvent les retombées financières de leurs produits sont dépensées dans des projets salutaires pour leurs villages :

  • favoriser la sécurité alimentaire des populations,
  • préoccupations de santé et d’éducation des enfants (école, dispensaire…),
  • formation dans la transformation, production et vente des produits locaux,
  • forage de puits d’eau,
  • apprentissage de langue étrangères aux personnes âgées.

C’est pour toutes ces raisons que nous travaillons exclusivement avec des coopératives de femmes dans les pays en voie de développement, afin de contribuer à notre manière à leur émancipation.

En bref :

  • soutenir les coopératives de femmes, pour une meilleure valorisation des produits transformés,
  • améliorer leurs compétences techniques en matière de commercialisation,
  • maîtriser la transformation des produits locaux,
  • des groupements pour être au plus près des préoccupations des femmes notamment en termes de santé et d’éducation,
  • des groupements pour contribuer à l’amélioration du statut de la femme.