karité amélioré

beurre de karité amélioréLe beurre de karité amélioré, un produit vraiment différent!

Le beurre de karité amélioré provient des noix d’arbre de karité qui poussent dans la région du Sahel s’étendant de l’Afrique de l’Ouest, du Mali au Sénégal ainsi que de l’Ouganda au Soudan du Sud. Pendant des siècles, le beurre de karité a été appelé “l’or des femmes”, non seulement pour sa richesse mais aussi parce qu’il fournit des emplois et des revenus à des millions de femmes à travers le continent. En utilisant des méthodes traditionnelles, ces femmes, souvent organisées en coopératives, récoltent les fruits du karité pour les transformer en beurre de karité. Le beurre de karité est non toxique et peut être utilisé dans la cuisine. Mais il sert surtout à des fins cosmétiques.

En plus des avantages nutritionnels et médicinaux qu’ils fournissent, les arbres font partie intégrante de l’écosystème local.

Le Programme de Développement des Nations Unies (PNUD) estime qu’en moyenne, trois millions de femmes africaines travaillent directement ou indirectement grâce au beurre de karité.

Les principaux pays producteurs de karité sont le Nigeria, le Mali, le Burkina Faso, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Togo.

Le beurre de karité dit “amélioré” est différent de celui transmis par les générations précédentes. Contrairement au beurre brut fabriqué par les femmes du village à la manière des grands-mères  depuis des générations, ce beurre de karité est produit d’une manière très particulière.

On obtient ainsi un produit beaucoup moins odorant et de meilleure qualité. Si une étape du processus de fabrication est oubliée ou négligée, cela ne permet pas d’obtenir du beurre de karité amélioré.

Au niveau de la fabrication, le travail demande beaucoup d’efforts pour obtenir un résultat impeccable. La méthode est différente. En effet l’ancienne méthode dégradait notre environnement à cause d’un mode de cuisson qui nécessité beaucoup de bois et fumé constamment. La méthode traditionnelle de fabrication laisse beaucoup de résidus contrairement au beurre de karité amélioré. De plus, les noix ne sont plus stockées dans un trou à même la boue et la poussière, un détail qui n’est pas anodin.

pur karité amélioré

Les étapes de réalisation du beurre de karité amélioré :

  • Premièrement, les noix ne doivent pas être stockées dans un trou creusé dans le sol. Une fois les noix ramassées puis sélectionnées, elles doivent être bouillies dans l’eau pendant une quarantaine de minutes dans une marmite en aluminium.
  • Après la cuisson, les amandes sont étalées sur des sacs non-synthétiques, en fibres naturelles par exemple. Afin d’éviter le contact avec la poussière, les impuretés et la boue, les sacs sont à un mètre et demi au-dessus du sol. Il faut savoir que la boue a des effets néfastes sur la valeur nutritive du beurre.
  • Une fois les noix séchées puis décortiquées, toujours dans un endroit sec et propre, elles sont pillées manuellement puis laver au moins cinq fois. Le tout est séché au soleil sur des sacs toujours non-synthétiques.
  • Une fois sèches, les amandes sont encore grillées dans une marmite en aluminium, cette fois-ci sans eau. La cuisson est rapide, le but est juste de chauffer les amandes afin de les réduire en poudre.
  • L’avant-dernière étape, consiste à transformer la poudre en une pâte couleur chocolat, en ajoutant de l’eau. Une fois la pâte prête, elle est cuite à plus de 100 degrés au feu de bois, une nouvelle fois dans une marmite en aluminium.
  • La dernière phase consiste à récupérer l’huile propre qui appairait dans la marmite, l’huile est ensuite filtrée à travers un tissu en coton propre. Cette opération de filtrage est répétée jusqu’à cinq fois, pour s’assurer que le beurre est débarrassé de toute impureté.
  • Enfin, l’huile est remuée dans un seul sens, pour éviter les petits grumeaux.

Une fois l’huile solidifiée en beurre, on obtient le beurre de karité amélioré, appelé “Tulu ngana”, ce qui veut dire « le meilleur de tous les beurres » en langue nationale du Mali.

karité-bio-soebioLe beurre de karité raffiné:
Pour terminer, le karité raffiné, principalement utilisé par toutes les grandes marques, est de qualité très médiocre. Lors de son étape de raffinage, il perd plus de la moitié de ses propriétés. Il ne lui reste donc seulement l’appellation “beurre de karité “, car en réalité, il n’est pas comparable au véritable karité.

Vous pouvez lire l’interview de Mme Awa Traoré, agricultrice et vice-présidente de l’association des femmes du village de Wolodo.

 

agriculture-biologique

 


agriculture-biologiqueQu’est-ce que l’agriculture bio ?

L’agriculture biologique préserve l’intégralité des produits afin de vous garantir un produit fini de qualité, pour le plus grand bonheur de votre santé. De plus, elle garantit la productivité des écosystèmes ( le sol, les plantes, les animaux et l’Homme). Les aliments biologiques sont cultivés d’une manière écologiquement viable et socialement responsable, en se concentrant sur la régénération des sols, la conservation de l’eau et le bien-être animal. Un produit Bio doit donc respecter un mode de production spécifique.

Cette agriculture bio favorise les matières premières naturelles sans l’utilisation d’aucun produit chimique de synthèse, tel que les pesticides, les fertilisants artificiels ou les hormones de croissance.

Le but principal de la production biologique est de développer des entreprises durables et en harmonie avec l’environnement. Protéger l’environnement, minimiser la dégradation des sols et l’érosion, réduire la pollution, optimiser la productivité biologique et promouvoir un bon état de santé.

Avec un seul mot d’ordre : le naturel !biologique-cosmetique

Quels sont les produits concernés par l’agriculture Bio ?

Les produits Bio sont variés : il s’agit de tout produit d’origine animale (œufs, lait…) ou végétale (fruits, légumes…) ainsi que les produits transformés contenant au moins un ingrédient d’origine animale ou végétale. Comme vous pouvez le constater, la filière biologique offre une large gamme de produits couvrant l’ensemble des besoins des consommateurs. Ces produits bio sont aisément disponibles dans les magasins spécialisés, sur les marchés ou dans les supermarchés. Il n’y a plus de doute, il est possible de consommer tout en respectant la nature et les animaux.

D’où viennent les produits Bio ?

Il est évident que le bio a toujours existé puisqu’il s’agit d’une agriculture traditionnelle sans aucun ajout chimique.

En Europe, c’est dans les années 1960-1970 que l’agriculture intensive a été remise en cause par certains mouvements sociaux. Le retour aux méthodes naturelles en France, est survenu dans les années 1980.

Aujourd’hui, l’agriculture biologique est pratiquée dans presque tous les pays du monde.

Les labels BIO

Les produits bio ne se limitent pas qu’aux produits labellisés.

Le simple fait de consommer les fruits et légumes de son jardin, à condition de ne pas utiliser d’engrais chimiques, c’est déjà consommer bio !

En France, il existe différents organismes de contrôle agréés par les pouvoirs publics. Pour bénéficier de cette certification, le produit doit contenir au moins 95 % d’ingrédients issus d’un mode de production biologique. Donc les 5 % restant peuvent contenir des produits chimiques, pas très Bio tout ça !

Soèbio, propose des produits 100 % BIO et non à 95 %.

Les agriculteurs biologiques, les transformateurs et les commerçants, doivent se conformer aux strictes exigences de l’UE s’ils veulent obtenir cette appellation.

boutique-bio
fraîchement cueilli

En bref, consommer Bio c’est :

  • des produits bons, récoltés à maturité pour que les aliments conservent toutes leurs saveurs sans perdre leurs qualités nutritives,
  • protéger l’environnement,
  • prendre soin de sa santé avec des produits sains et de qualité,
  • favoriser le commerce des producteurs locaux,
  • des produits originaux,
  • respecter les animaux,
  • minimiser la dégradation des sols et l’érosion,
  • réduire la pollution,
  • optimiser la productivité.

Manger bio, c’est forcément manger sain et équilibré.